Saint-Paul de Vence au fil des siècles

Dès l’Antiquité, un oppidum s’élève sur le plateau du Puy, à une époque où les sites escarpés sont réputés plus sûrs.
Au Moyen-Âge, les comtes de Provence administrent la région et accordent de nombreux privilèges à Saint-Paul qui devient au XIVe siècle le chef-lieu d’un important baillage. En 1388, la frontière orientale de la Provence est redessinée et Saint-Paul gagne une position stratégique…
Au XVIe siècle, le contexte politique des Guerres d’Italie incite François 1er à renforcer la défense de la ville. Il se rend à Saint-Paul en 1538 et décide d’y faire construire de nouveaux remparts…
Aux XVIIe et XVIIIe siècles, la ville connaît un renouveau religieux grâce à l’évêque de Vence Antoine Godeau. Elevée au rang de collégiale en 1666, l’église est embellie de retables et de mobilier remarquables…
Au XIXe siècle, les collines sont couvertes de fleurs, de vignes et d’oliviers. Les pierres brunes du village, les couleurs de la campagne et la lumière du Midi attirent les artistes à l’aube du XXe siècle…
À travers le XXe siècle, acteurs, artistes et écrivains font de Saint-Paul un bouillonnant foyer culturel. Si certains ne font que passer, d’autres choisissent d’y vivre. Ils marquent chacun à leur manière le village d’une empreinte indélébile.