Balades au fil des rues

Imprimer cette pageEnvoyer cette page à un amiCette page en version PDF


Le village de Saint-Paul de Vence cache bien des trésors à l'intérieur de ses remparts. C'est en prenant le temps qu'il faut les découvrir, au détour d'une rue, derrière une fontaine, au pied d'un bastion...

Avant de commencer l'itinéraire, passez à l'Office de Tourisme où l'on vous remettra un plan, ou téléchargez-le en cliquant ici.

 

Itinéraire n°1 : parcourez le cœur piétonnier Saint-Paul de Vence à la découverte de son histoire et de son patrimoine

Durée : 1h environ

Départ : de la place du jeu de boules située à l’entrée du village, sous les remparts.

 

Place du jeu de boules

Avec ses platanes centenaires, elle est le lieu où aiment se retrouver les saint-paulois. Sur cette place mythique, Yves Montand et Lino Ventura ont joué des parties de pétanques disputées.  Elle est bordée par le Café de la Place, où il fait bon s’asseoir pour profiter de l'animation et par la célèbre Colombe d’Or qui a accueilli les plus grands artistes du 20ème siècle : Matisse, Chagall, Picasso, Braque, Léger, Folon…

Longez les remparts en montant vers le village et entrez par la porte de Vence.

 

 

 

 

La Porte de Vence

Ne soyez pas intimidés par cette puissante porte fortifiée du 16ème siècle. Elle rappelle que Saint-Paul fut une importante place forte frontalière. Les remparts de Saint-Paul, élevés sur ordre de François 1er, sont demeurés intacts depuis leur construction. La porte est doublée par une tour à mâchicoulis du 14ème siècle, vestige de l’enceinte médiévale.

Tournez à droite rue de la Tour, puis longez les remparts vers le Sud jusqu'à la porte de Nice. Profitez du panorama sur la campagne saint-pauloise plantée de vignes et d'oliviers et sur la Méditerranée. Entrez dans le cimetière.

 

 

 

Le cimetière

Impreignez-vous de l'atmosphère de ce cimetière aux cyprès plusieurs fois centenaires. C'est ici que repose le peintre Marc Chagall qui passa la fin de sa vie à Saint-Paul, entre 1966 et 1985. Il repose au côté de son épouse Vava et du frère de celle-ci, Michel.

 

 

 

La rue Grande

Ressortez du cimetière, repassez la Porte de Nice et empruntez la rue Grande. Laissez-vous envoûter par le charme de ses maisons qui ont conservé des traces de leur splendeur passée.

Au n°71, très belle maison à pignon du 16ème siècle dont les croisées et les demi-croisées s'ouvrent sur la rue. Un peu plus loin, au n°92 se situe l'hôtel particulier de la famille Alziary de Roquefort dont un des membres, Honoré, fut viguier de Saint-Paul.

 


Profitez de la rue Grande pour chiner dans les ateliers d’artistes, les galeries de peintures, les boutiques et les échoppes de produits artisanaux.

 


La Placette

Son caractère intime et le bruissement de l’eau de sa fontaine vous invitent à y faire une halte.

Prenez le temps de vous y arrêter un instant, ne serait-ce que pour admirer la porte en arc en accolade du n°9 ou pour observer le rez-de-chaussée de la Galerie Jean Carré dont on devine qu’il fut jadis une étable.

 

 

 

 

  

La Place de la Grande Fontaine

Située au cœur du village, elle fut la place du marché. Goûtez à la fraîcheur des voûtes du lavoir où les lavandières venaient battre leur linge.

Ne soyez pas surpris si les cadrans solaires qui décorent les façades indiquent que l'heure est toujours propice pour une pause rafraîchissante près de la grande fontaine.

Empruntez à droite la montée de la Castre. Au n°2, se situe la maison que Simone Signoret occupa avec Yves Montand au début de leur idylle. Poursuivez jusqu'à la place de l'église, située sur la partie la plus élevée du village.

 

 

La place de l'église 

Peut-être aurez-vous le plaisir d’entendre le carillon des cloches qui rythme aujourd'hui encore la vie du village. Cette place est bordée de monuments qui font partie des fleurons du patrimoine saint-paulois : l’ancien donjon du château qui est devenu la mairie de Saint-Paul, l'église de la Conversion de Saint-Paul construite entre le 14ème et le 16ème siècle ainsi que la chapelle des Pénitents Blancs décorée par l'artiste Jean-Michel Folon.

 

 

Voir la fiche détaillée de la chapelle des Pénitents Blancs décorée par Folon

Découvrir la chapelle avec un guide de l'Office de Tourisme

 

Profitez-en aussi pour remonter le temps en visitant le Musée d'Histoire Locale où vous aurez le plaisir de retrouver en un même lieu tous ceux qui ont écrit l'histoire de Saint-Paul : François 1er, Vauban, Jean de Saint-Rémy...

Voir la fiche détaillée du Musée d'Histoire Locale

 

 

Itinéraire n°2 : du village à la Fondation Maeght par un ancien chemin de campagne

Le long du chemin Sainte-Claire, découvrez les chapelles rurales de la campagne saint-pauloise ainsi qu'une vue panoramique sur le village. Cet itinéraire vous permettra aussi d'admirer deux œuvres de Marc Chagall reproduites sur des lutrins qui font partie de l’itinéraire « La Côte d’Azur des Peintres ».

Avant de commencer l'itinéraire, passez à l'Office de Tourisme où l'on vous remettra un plan, ou téléchargez-le en cliquant ici.

Durée :  30 minutes environ

Départ : de la place du jeu de boules située à l’entrée du village, sous les remparts.



De l’hôtel-restaurant la Colombe d’Or rejoignez la route de Vence. Traversez la route et gagnez la chapelle Saint-Claire.
 

 

 

 

La chapelle Sainte-Claire

Mentionnée au 15ème siècle, elle est dédiée à la sainte patronne de la campagne saint-pauloise. C’est sur le parvis de la chapelle que les visiteurs de marque étaient accueillis par les syndics de la ville.

A gauche de la chapelle, montez le chemin Sainte Claire jusqu’à la chapelle Saint-Charles-Saint-Claude.

 

La chapelle Saint-Charles-Saint-Claude

Cette chapelle, élevée au 17ème siècle, a reçu en 2012 de nouvelles peintures murales réalisées par Paul Conte, artiste niçois. Elles illustrent la vie de Saint Claude de Besançon et de Saint-Charles Borromée, les saints patrons des fondateurs de la chapelle

Asseyez-vous quelques instants sur le banc pour admirer le panorama exceptionnel sur Saint-Paul de Vence, les collines et la mer. Sur le parvis, laissez-vous transporter par le tableau de Marc Chagall sur lequel un couple d’amoureux s’étreint au-dessus du village.


Continuer à monter le chemin Sainte-Claire jusqu’à la chapelle Notre-Dame des Gardettes.

 

La chapelle Notre-Dame de la Gardette

Cette chapelle, mentionnée dès le 15ème siècle, fut décorée dans les années 1930 de peintures murales sur le thème de la Vierge. Profitez un dernier instant de la magie de Marc Chagall en contemplant un deuxième paysage dont la table dressée vous invite à un tête à tête intime avec le village.

Poursuivez le chemin Sainte-Claire en longeant sur votre droite le couvent des dominicaines de Passe-Prest, installé dans l’ancien château des Villeneueve-Thorenc depuis la fin du 19ème siècle.  Au croisement, traversez la route et empruntez le chemin goudronné qui monte sur la gauche (suivre les panneaux bleus de la Fondation Maeght).

Voir la fiche détaillée de la Fondation Maeght